serpent

La signification de la Serpent, dans le rêve | Interprétation des rêves


Obstacles de tout genre.

À plusieurs têtes: séduction.

Devenir un serpent: dédain, manque de respect.

L’attraper: tentation.

Ne pas réussir à lui échapper: mauvaises vues sur l’avenir.

Être mordu: anéantissement de la paix familiale.

Le voir qui se tend: par chance vous échapperez à un danger.

Le tuer: triomphe sur les ennemis.

Symboles de Rêve

Le serpent symbolise des choses très différentes: premièrement la vie, deuxièmement la trahison, troisièmement ce qu’il peut y avoir de plus dangereux comme ennemi.

Signification du Rêve

Le symbole le plus polyvalent, prenant source depuis la nuit des temps, il est la force indifférenciée, tantôt positive tantôt négative.

Il est tout ce qui est principe vital inconscient.

Le serpent est hermaphrodite, il rejoint les deux âmes, féminine et masculine. Les entités lucifériennes pénétrèrent Eve sous le symbole du serpent et elle comprit la capacité de penser, d’être consciente de ses instincts et de son corps, et de choisir entre le bien et le mal. Les initiés de l’ésotérisme voient en lui la base de toute évolution. Le serpent lové et endormi au bas de la colonne vertébrale dans le premier centre vital, doit se réveiller et monter animer chaque centre par une conscience mystique, une fois qu’il aura atteint le dessus de la tête, l’initié apparaît dans la personne humaine.

Il est dans ce sens le dieu des ténèbres qui se transforme en dieu de lumière.

Dans les symboles, il s’associe aux enfers, à la profondeur de la terre, aux eaux primordiales autant qu’aux cieux, au firmament, à l’air et aux eaux purifiées.

Et dans ce transfert, il y a des énergies démoniaques qui se transmutent en énergie divine à mesure que la lumière nous pénètre par la perfection.

Il y prend trois formes:
en forme de sinusoïde: l’âme vibre aux bas instincts des désirs terrestres, ne connaissant aucun autre idéal que la vengeance, la jalousie, la possession;
en forme de spirale: l’âme conçoit l’appui divin, la tête du serpent regarde le ciel et se détache graduellement de ses liens infernaux, elle sent la capacité de se libérer de la jalousie, de la vengeance, de la tuerie. La paix s’installera progressivement par la capacité d’aimer, d’affectionner dans le détachement;
en forme de cercle se mordant la queue: l’âme vit de totale sérénité, par la pauvreté symbolique, c’est-à-dire par la sublimation complète de ses instincts primitifs. La personne humaine a dépassé les mauvais aspects de sa programmation. Elle contrôle par le dépassement et la participation au courant cosmique lumineux qui la visite constamment, sa vie n’est plus souffrance mais illumination. Le mot «épreuve» n’est plus employé, mais la volonté est alliée à la plus grande puissance, dans le combat qui ne cesse jamais, même dans la vie de l’initié.

La religion catholique a fait du serpent le tentateur, le démon: lequel se fait écraser la tête par la Sainte Vierge. Elle n’a pas voulu accepter le sens de cette force instinctive vouée à la purification, le présentant dans sa laideur.

La mythologie se veut collaboratrice avec lui: on voit Athéna, l’esprit rationnel de Zeus, pourtant céleste par son origine, porter le serpent comme attribut voulant signifier le mariage de la raison et des énergies instinctives.

La médecine, les arts, la poésie lui font jouer un rôle d’inspirateur.

Le python-dragon aux cent têtes: personnifie la clairvoyance venant des forces ténébreuses.

Apollon voulut élever un temple à l’oracle divin et dut tuer cette forme de communication avec l’invisible que représentait Python. Ceci explique la source d’où émanent les deux sortes de clairvoyants, les deux étant alimentés par deux mondes opposés: ceux de la lumière ou de la noirceur, car le serpent qui nous suit représente notre intuition qui nous guide.

La caducée formée de deux serpents s’enroulant autour d’un bâton, emblème de la médecine: place l’intuition en équilibre par ses forces montantes et descendantes.

La maladie étant causée par la force d’en-bas et la guérison prenant source dans la victoire des énergies divines.

Les guides spirituels peuvent prendre la forme du serpent de couleur étincelante, lumineuse et pâle. Les guérisseurs d’âmes doivent en premier lieu être blanchis. Et tout thérapeute doit d’abord exprimer les échanges harmonieux des énergies.

Ceux qui ne peuvent vibrer aux plus hautes sphères ne sont que des pseudo-représentants de la science, et malgré les plus hautes connaissances du savoir, s’ils ne sont pas nettoyés de leur bas-fond instinctif, ils ne pratiquent qu’une médecine sauvage et douteuse. Le caducée d’Hermès: exprime cette pureté d’intention branchée sur l’intuition de l’énergie cosmique laquelle distribue l’application exacte du savoir et du charisme qui l’accompagne. Pour reconnaître l’expression éthérée pure du serpent, la couleur ou le nombre apportent de valeureux indices.

Dans les rêves: il exprime la plupart du temps notre vie sexuelle. Suivre un serpent: c’est être guidé par ses intuitions.

Rouge: il annonce une violente passion amoureuse.

Vert: il représente l’instinct naturel, la sexualité normale, la forte vitalité.

Noir et mat: il annonce un danger venant de l’intérieur de soi, tendance trop pessimiste en amour, cause de malchance affective. Noir et brillant: il indique de sombres moments en amour parce que l’être aimé ne nous convient pas.

Rose et bleu: il signifie tendresse, raffinement sentimental.

Brun: il signale l’amour équilibré, chaleureux.

Rouge et noir: il annonce la cruauté, la violence venant de l’être aimé.

Rouge et jaune: il représente la passion intuitive, la compréhension, l’amour passionnément heureux aidé par le divin.

Jaune et noir: il indique qu’il faut se méfier de la personne aimée, de son hypocrisie, il faut se servir de son intuition.

Voir plusieurs serpents enchevêtrés: parle d’une vie sexuelle désordonnée.

Pour la femme, rêver d’un serpent vert avec effroi: l’informe qu’elle est traumatisée sexuellement, qu’elle craint l’homme ou la sexualité, gu’il lui faudra prendre conscience d’un refoulement sexuel.

Etre piqué par un serpent: signifie qu’elle tombera amoureuse. S’il est noir: amour à dépasser.

La femme amoureuse voyant en rêve un serpent, niché dans son sein: sera malade.

Pour l’homme, être piqué ou victime d’un serpent: lui indique qu’il sera terrassé par des rivaux.

Le mari voyant en rêve un serpent niché dans le sein de sa femme: sera cocufié.

Le serpent d’airain que l’on peut sentir présent en rêve: annonce la protection divine, le pardon des erreurs commises et le début d’une vie prospère.

Le Rêve Et Ses Symboles

Symbole originel purement sexuel.

Que l’on voit: mise en garde contre la rouerie et la perfidie d’une femme.

Par lequel on est mordu: on aura des difficultés qui seront causées par la rouerie et la perfidie d’une femme.

Interprétation de Rêve

Symbole de l’inconscient ou des pulsions primitives.

Signe de trahison. Ennuis de santé.

Si l’on n’est pas malade, il est à craindre qu’on le devienne. Si on l’est déjà, bien se soigner, car le cas peut devenir très grave.

Des Rêves


Serpent | Interprétation De Rêve

Les mots-clés de ce rêve: Serpent

Serpentin

On cherche, petit à petit, à gagner vos bonnes grâces.... Des Rêves

Lire la suite...

Des Rêves

Fermer
Image de fond de rêve